Ma visite de Pékin, futur capitale du monde économique ?

pekin

Ma visite de la Chine a commencé par Pékin où j’ai visité la Cité interdite comme de nombreux touristes. Ce témoignage de la splendeur des Empereurs de Chine dont il reste un prestige fantastique à travers une architecture flamboyante. Le 9 999 pièces de la bâtisse abritent autant de beautés que de secrets. Une fois la visite terminée on se dirige vers la place Tienanmen où l’empreinte des cérémonies officielles et les rares images des manifestations contre le pouvoir se mélangent. On ne peut pas rater le temple de Confucius, ce philosophe chinois qui a marqué la culture chinoise mais aussi la culture occidentale.

J’ai avant tout, un bon plan pour la ville de Pékin qui aime les touristes. Il existe une auberge de jeunesse impeccablement tenue et propriété de l’Etat. Elle se situe dans le quartier animé de Sanlitun. Il a un accès internet illimité et une salle de sport. Vous pouvez aller manger un canard laqué particulièrement bon au Quandejude Roast Duke 9, Shuaifuyan Hutong. Si vous voulez vraiment connaitre l’art culinaire chinois vous devez allez au marché de  nuit  de Donghuamen où vous pourrez déguster en brochettes des sauterelles, de larves, d’hippocampes, de scorpions, de mille pattes, de crapauds, de serpents de 15 h à 22 h. Les brochettes de sauterelles ne sont pas mauvaises.

Dans le but de visiter et d’explorer les traditions chinoises j’ai décidé d’aller encore plus dans le centre du pays, dans la région de Yunnan. Une région où la culture ancestral de la Chine est encore présente. On peut visiter Zhongdian, une ville d’où partent les randonneurs vers le Tibet. Elle se compose d’une vielle ville et d’une ville nouvelle. L’architecture de la vielle ville est le témoignage de l’architecture tibétaine. On peut aussi visiter la plus ancienne lamaserie tibétaine datant de 400 ans. La ville se situe à 200 km de Lijiang où se trouve le temple des trois Pagodes. Une oeuvre architecturale massive qui peut être visitée mais aussi observée de loin. Plus au centre encore, près de la ville de XI’An, vous ne pourrez pas manquer l’armée enterrée du dernier l’Empereur Quin Shi Huangdi. On ressent en voyant ces soldats en terre cuite, une force et une volonté de vouloir marquer la terre de son empreinte par son passage. Vous ressentirez beaucoup d’émotions en faisant cette visite. Vous pouvez aussi passer un moment au barrage de Trois Gorges qui enjambe le fleuve Yangzi. Il est reconnu comme étant le plus grand barrage du monde.
muraille de chine
J’ai voulu voir les deux visages de la Chine avec la chine traditionnelle et la moderne qui se développe mondialement.  De retour à Hong Kong, j’ai mieux regardé les paysages modernes d’une ville qui veut grandir à tout à l’heure en poussant très loin dans les campagnes ses traditions et sa culture. Il en est de même pour Shangaï. où j’ai pu visiter le temple de Boudah Jade. C’est dans cette ville que vous trouverez un grand nombre de bars et restaurants qui proposent l’animation du Karaoké hérité de la culture japonaise. Une architecture ultra moderne dans ces deux villes qui sont le reflet d’une volonté de modernisme de la Chine et surtout de vouloir faire fortune sans limite. On peut malgré tout, au milieu des immeubles et des Gratte-ciel visiter le Temple des Six Banians et le Temple de la Déesse A Ma, la protectrice des marins à Hong Kong.

Répondre à Stéphane Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *