L’Egypte, mon voyage au pays des Pharaons – 1

Voilà, je viens de faire un de mes plus beaux voyages, j’ai réalisé un de mes vieux rêves, un fantasme, celui d’aller en Egypte.
Impossible de décrire tous ces sentiments qui me traversent mais « wooow ! ». C’était immense, fabuleux, pharaonique, sale, lumineux, grouillant de monde, chaud, très chaud même.
caire
Mais, je me propose surtout de découvrir quelques unes de mes étapes.
Je suis d’abord arrivé au Caire après presque 7 heures d’avion avec une petite escale en Hongrie (allez comprendre !). Le premier contact est impressionnant car la chaleur vous tombe dessus, il ya comme une certaine oppression. A l’aéroport, tout semble propre, neuf mais la véritable commence à la sortie de l’aéroport. C’est dans le taxi que je sens les premières vapeurs égyptiennes s’immiscer en moi avec un chauffeur qui ne cesse de parler à tout, qui me vante les beautés de son pays : il roule vite, il parle fort, ca klaxonne de partout. Bon, ok, je suis au Caire, ville avec pas moins de 18 millions d’habitants tout de même.
Cette cité est infernale, incroyable : ça grouille de monde, partout, sur la route comme sur les trottoirs, ça crie, ça parle fort, les voitures déboulent de n’importe où. Cette vile est folle, pensai-je à un moment mais tout le monde semble se respecter, la bonne humeur m’envahit.

Le lendemain, je décide de quitter la capitale pour découvrir l’un de mes rêves, à savoir les différentes pyramides de la Basse-Egypte : parti au petit matin, je ne suis pas dérangé sur la route (les égyptiens commencent à vivre à compter de 10/11h du matin jusqu’à tard le soir, très tard !) et je suis un peu attristé de découvrir ce pays de contrastes où bidonvilles et HLM cohabitent avec des villas riches et somptueuses dans un désordre plutôt chaotique. Le premier site que je visite est celui de Dashur avec deux « petites » pyramides perdues au milieu du désert. C’est calme, fascinant. La vue est incroyable avec cette étendue devant moi, impressionné que je suis par ces pierres qui me séparent du ciel. Au loin, la pyramide rhomboïdale (reconnaissable à son dôme arrondi) ne peut se visiter, dommage…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *