Suite et fin, petite balade au Gabon

Je suis restée 3 jours à Libreville, où j’ai rencontré Janet et Lyne qui voulaient aller sur les lieux de tournage de l’émission “Survivor”. Il se trouve que c’était aussi ma destination. Nous voilà partis en pirogue puis en  4×4 pour Nyonié. Nous avons passé 4 jours sur place et si vous ne pouvez faire qu’une excursion faites celle là, vous aurez des souvenirs inoubliables. Janet, Lyne et moi avons été formidablement accueillies et apparemment ce campement est très connu des amateurs de surf comme des ornithologues. Les animaux étaient au rendez-vous… respectez bien les consignes de sécurité car les buffles sont redoutables si on s’approche trop près.

gabon
gabon

De retour à Libreville, j’ai quitté mes nouvelles amies pour rejoindre Michel, un Français installé à Gamba, qui organise des safaris-photos dans la réserve de Sette-Cama. Les baleines étaient mon but mais malheureusement je n’en ai pas vu une seule ! Apparemment j’avais 2 semaines de retard…
Mais j’ai pu voir des éléphants et ça, ça m’a consolé je peux vous le dire !
Michel travaille avec des pisteurs et nous étions un groupe de 7 à crapahuter dans la réserve avec un campement de base où le confort était très correct et les repas très bons et conviviaux. Mis à part les moustiques,les soirées à écouter des histoires de chasse ou de “sorcellerie” locale restent gravées.
Je garde un souvenir vraiment incroyable de ce voyage. En arrivant je pensais devoir organiser minute par minute mon séjour avec des contacts glanés sur internet. Mais rien ne vaut de se laisser porter par  les rencontres et apprécier chaque instant.
Ne vous privez pas de goûter les spécialités locales mais faites attention à boire de l’eau en bouteille  et mieux vaut éviter les plats pimentés; ce serait dommage de passer la moitié du séjour cloué au lit.

Si je vous ai donné envie de découvrir vous aussi le Gabon, lancez-vous ! Air France assure des liaisons régulières vers Libreville, un visa est nécessaire. Prévoyez d’être à jour de vos vaccins contre la fièvre jaune et DTP, et pensez à vous prémunir des moustiques (sprays, crèmes) en prenant un traitement anti-paludique.
Mieux vaut contracter une assurance rapatriement, car sur place les soins coûtent très cher. Quant à moi, je compte bien repartir ! Cette fois j’ai convaincu mon homme et quelques amis que le Gabon ce n’est pas Koh-Lanta mais le paradis.
Après la côte, je voudrais aller du côté de Franceville, où on peut voir des chutes d’eau, des grottes préhistoriques, des ponts de lianes,les chimpanzés et gorilles observés au CIRMF, bref il me tarde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *