Mon voyage inoubliable en Grèce – 1

Mes toutes premières impressions de la Grèce furent l’émerveillement bien-sûr face à des paysages et des sites inégalables en charme et en grâce mais également le recueillement au sein de ses cités chargées d’une histoire gravée dans chaque pierre et que chaque pas, chaque boulevard,  nous fait découvrir davantage. grece ile santorini
Ma première excursion fut consacrée à Athènes, ville magique par excellence et que je rêvais de découvrir depuis mon plus jeune âge. Je me suis tout d’abord baladé en direction de la colline de Philopappos. J’ai suivi un dédale de petits sentiers et, après une quinzaine de minutes environ, je parvins au sommet de la colline. Là, une vue à couper le souffle se dressait devant moi. On y découvre tout Athènes, les habitations, l’Acropole mais surtout le port du Pirée. En redescendant, je me suis arrêté dans un petit restaurant typique et très accueillant, le Dionysos. Au loin, je remarquai le théâtre de Philopappos et je me renseignai sur d’éventuelles représentations. On m’informa qu’il était d’ordinaire possible d’y assister à de magnifiques danses folkloriques mais surtout en été et nous n’étions qu’en mai. Pourtant, ma déception s’effaça rapidement devant la suite du programme que je m’étais concocté. Le port du Pirée n’attendait plus que moi…

On m’expliqua que le Pirée, le plus grand port de la Méditerrané, n’était, au départ, qu’un petit village de pêcheurs. Je restai là, pendant des heures, à admirer les bateaux qui amarraient. Il est un lieu touristique par excellence. Une foule d’étrangers se bousculent pour monter dans les différents bateaux qui mènent dans les îles. Après une longue promenade au bord de la Marina, où je m’attardai dans de nombreux commerces afin de dénicher différents souvenirs et babioles à ramener de mon voyage, je décidai de passer la nuit sur place dans la chambre d’un petit hôtel, simple mais peu coûteuse.
grece

Je consacrai ma journée du lendemain à des visites plus culturelles. Le musée archéologique national renferme une collection de sculptures, de vases et de bijoux plus magnifiques les uns que les autres. Au fil des nombreuses salles, on y découvre tout l’art antique grec.

Enfin, avant de quitter Athènes, je ne pouvais renoncer à une séance photos matinale de l’Ancienne Athènes. On y découvre le majestueux Acropole, les ruines des temples avec leurs colonnes si typiques, des petites passerelles, des rues étroites. On y respire encore le mode de vie de l’Antiquité. Pour moi qui avais étudié, à l’école, le grec ancien et la mythologie, je me trouvais au paradis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *